Get Adobe Flash player
Bannière
Auto News Info
La passion de l'automobile
  • FR NEC A SPA : MAGNUS SE RAPPROCHE DU TITRE
        Lors de l’avant-dernière manche de FR NEC 2017, à Spa, Gilles Magnus (R-Ace GP) s’est offert un doublé. Au championnat, il accentue son avance et surtout, il prend un gros avantage psychologique. Spa accueille la FR NEC et l’Eurocup FR 2.0. Néanmoins, les pilotes présents durant les courses d’Eurocup ne peuvent marquer de […]
Monoplaces – Autonewsinfo
La passion de l'automobile
  • FR NEC A SPA : MAGNUS SE RAPPROCHE DU TITRE
        Lors de l’avant-dernière manche de FR NEC 2017, à Spa, Gilles Magnus (R-Ace GP) s’est offert un doublé. Au championnat, il accentue son avance et surtout, il prend un gros avantage psychologique. Spa accueille la FR NEC et l’Eurocup FR 2.0. Néanmoins, les pilotes présents durant les courses d’Eurocup ne peuvent marquer de […]
  • F3 ET GP3 VONT FUSIONNER EN 2019
        Le conseil mondial de la FIA a été l’occasion d’annoncer le calendrier 2017-2018 de la Formula e. L’autre grosse annonce du jour, c’est la fusion GP3-F3 au sein d’une série commune. En 2019, la F3 disposera d’un nouveau châssis et d’un moteur unique de 350ch (un compromis entre les 400ch d’une GP3 et […]
  • RETOUR D’UNE COURSE EN SUISSE … EN FORMULA E EN 2018
        C’EST BIEN UN RÉEL ÉVÉNEMENT dan l’univers du sport automobile mondial!   Le Conseil mondial de la FIA, vient de dévoiler le calendrier de la quatrième saison du Championnat des monoplaces électriques de la  Formula e. Et l’on y découvre avec plaisir que la Suisse accueillera enfin et pour la toute première fois […]
Accueil Solution F partenaire dans le Projet Stratobus

/>


Stratobus est un dirigeable de 100 m de long, 30 m de diamètre et qui flottera à 20 km d’altitude : ce géant est un projet de Thales Alenia Space (coentreprise du français Thales, 67%, et de l’italien Finmeccanica, 33%), qui présentera ce mardi le concept, annonce Le Parisien. Stratobus - Thales L’appareil embarquera jusqu’à 250 kg de technologie pour des missions aussi bien de surveillance aérienne que de contrôle environnemental et de télécommunications (Internet, 5G). Il contiendra 50 000 m3 d’hélium ou d’hydrogène, contre 4 000 m3 dans un dirigeable classique, rapporte le quotidien. L’objectif est une mise sur le marché vers 2020, visant les Etats et les entreprises : « Google, Facebook, etc., mais surtout les opérateurs télécoms qui ont besoin de solutions locales complémentaires aux satellites », détaille Jean-Philippe Chessel, le directeur du programme chez Thales Alenia Space. Il le présente sur le site de Thales en indiquant : Dans le domaine des télécommunications, Stratobus pourra être utilisé pour réduire la fracture numérique sur des zones géographiques où Internet n’est pas encore accessible (zones désertiques en Afrique par exemple) mais aussi pour renforcer le réseau GSM à l’occasion de grands événements (type Jeux Olympiques). Au niveau de la navigation, Stratobus offre la possibilité d’augmenter la couverture GPS sur les zones de trafic dense. » Les Echos indiquaient lundi que six autres industriels en France (Solution F, Tronico Alcen, Airstar Aerospace, Cnim) et à l’étranger (le norvégien Prototech et le hollandais SSBV) sont associés à ce prototype. Il va « nécessiter presque 50 millions d’euros d’investissement ces deux prochaines années pour débloquer les derniers verrous technologiques ».